Dans cette vidéo, j’ai le plaisir de vous présenter un atelier d’initiation auquel j’ai participé cet été et au cours duquel j’ai découvert une technique de création de perles : le fusing.


Qu’est-ce que le fusing ?
Ce mot vient de l’anglais, To fuse : mettre en fusion.
Il s’agit d’une technique de verrerie qui consiste à superposer des morceaux de verre, à froid, puis de porter cet ensemble à un point de fusion, dans un four, pour former une seule pièce homogène.
L’utilisation du fusing est diverse : objets décoratifs, ameublement, et bien sûr : des perles.


Voici le matériel utilisé :
Pour travailler cette technique, il faut du matériel très spécifique :
– Un four de fusing (haute température)
– Un Cutter diamant pour couper le verre
– Des lunettes et des gants de protection
– Des pinces « grignoteuses »
– Du vinaigre blanc pour laver le verre

Mais également :
– Du verre
– Divers pièces pour associer au verre, supportant une cuisson à plus de 800°C
Fibre de verre
Grillage
Fil de cuivre
Laine de verre
Plaque de cuivre
Feuilles d’or.d’argent
Aluminium
Miroir
Levure…
Ces différents matériaux permettent de décorer le verre. En cuisant, ils peuvent donner des effets surprenants.

A l’atelier EMA, la majorité du verre et des matériaux utilisés vient de la récupération : verre de bouteilles, miroirs brisés, bris de glace (pare-brise, abribus…), etc…

Pour que les verres utilisés ne se fissurent pas, ils doivent avoir le même coefficient de dilatation. Pour savoir s’ils sont compatibles, EMA fait beaucoup d’essais.

Deux sortes de perles sont sortis de l’atelier : des perles cabochon et des perles sur plaque de verre.

Préparation du four
La préparation du four et des plaques destinées à accueillir les créations. Ces plaques doivent être saupoudrées de talc spécifique séché, pour le verre n’adhère pas au support de fusion.

Les perles “Cabochons”
Il faut d’abord couper des morceaux de verre de différentes couleurs, mais de même taille.
Pour couper le verre, il faut utiliser le cutter diamant et une règle.
Puis, pour détacher les deux parties, nous tapons doucement avec l’opposé de la partie coupante du cutter, ainsi le verre se fend.
Ensuite, il faut superposer les plaques coupées (3 en générale) et les installer dans le four.
C’est prêt à être fusé…

Suite à toutes ces étapes, il faut laver toutes les perles, car le talc peut rester sur le verre. Une fois secs, je les monterai sur différents supports de bijoux : bague, boucles d’oreilles, bélières pour colliers…

Les perles “Plaques de verre”
Pour créer les plaques de verre, nous utilisons du verre de vitres. Après l’avoir lavé, il faut le couper avec le cutter diamant, selon la méthode utilisée pour les cabochons.
Il faut absolument couper deux verres de la même taille, puisque cette technique consiste à intégrer entre deux plaques de verre des petits matériaux ‘laine de verre, aluminium, cuivre, fibre de verre, autre verre…
Pendant la cuisson, les deux verres vont fusionner avec les petits objets placés au milieu.
Il est important d’anticiper sur ce que nous voulons faire par la suite avec ces plaques : boucles d’oreilles, bagues, pendentifs… afin de découper et décorer le verre correctement !

Nous pouvons ensuite passer à l’étape du four !

Le “fusing”
Les techniques de fusing sont spécifiques, il y a des variations de température à respecter selon ce qui est dans le four. Pour faire un résumé, la température monte jusqu’à 830°C, puis il faut faire redescendre la température rapidement à 550°C, pour enfin laisser refroidir tranquillement jusqu’à température ambiante. Il faut donc compter en tout 15h.
A température de 830°C, le verre entre en totale fusion et offre un spectacle impressionnant.

* Après cette première étape, les plaques de verre sont terminées, mais ça ne s’arrête pas là pour les cabochons. En effet, les trois plaques sont fusionnées, mais nous n’avons qu’une longue plaque, il faut donc la casser pour en faire des petits morceaux…
Ces petits morceaux seront à nouveau mis au four sur le même modèle que la fournée précédente. Ils deviendront ensuite arrondis et feront de magnifiques cabochons…

Suite à toutes ces étapes, il faut laver toutes les perles, car le talc peut rester sur le verre. Une fois secs, je les monterai sur différents supports de bijoux : bague, boucles d’oreilles, bélières pour colliers…

Cet atelier fut une très belle découverte pour moi, qui rêvais depuis longtemps de pouvoir créer mes propres perles pour des bijoux encore plus uniques !

C’est chose faite, et j’aurai le plaisir de vous faire découvrir dans des futurs collections…

Je remercie sincèrement l’Atelier EMA pour son accueil, sa patience et sa pédagogie et vous pouvez être sûr que ma découverte ne s’arrêtera pas là !

Si cette vidéo vous a plu, je vous invite à cliquer sur j’aime, à la commenter et la partager pour faire découvrir tout l’art des bijoux fantaisie !

 

 

Pas de thème relié à cet article

Pin It on Pinterest

Share This